Alors, francophones -- comment dit-on "to favor a limb" en français? Favoriser? La phrase est peut-être un skosh idiomatique en anglais. Elle décrit une situation quand on est plus gentil avec un membre, en particulier une jambe, parce qu'il a été blessé ou est faible dans un autre façon. Le verbe signifie la même chose en les contextes métaphoriques en anglais, mais je ne sais pas si c'est un phénomène universel.

Et pardonnez-moi, s'il vous plaît, pour la détérioration de mon français. Je m'en doute que mon écriture se n'avait jamais qualifié pour "style", mais aujourd'hui j'écoute et je lis plus que je trouve l'opportunité pour faire les repetitions à mes paroles.

Comments